THIBAUT BRUCKERT

L’école 3D Studio Mercier, a interviewé Thibaut Bruckert, infographiste/perspectiviste 3D.

Quel poste occupes-tu au sein de la production et en quoi consiste ‘t-il?

Infographiste 3D à mon compte depuis Juin 2011. Je travaille en partenariat avec la société Axe3DStudio à Nogent.
Spécialisé dans la fabrication d’images de synthèse architecturales photoréalistes, j’interviens à chaque étape de la production : modélisation, texture, éclairage, rendu, postproduction.

Peux-tu nous raconter comment se déroule une de tes journées en production?


09h30 :
Arrivée au studio.

09h30-10h00:
Lecture des mails, coups de téléphone aux clients afin d’établir le travail du jour.

10h00-13h00:
Réalisation du travail et envoi de rendus préliminaires basse définition aux clients.

13h00-13h30:
Pause déjeuner, journal de Jean-Pierre Pernaut sur TF1.

13h30-14h30:
Retour client sur les rendus envoyés. En architecture le client peut se rendre compte au cours de la production de l’image que tel volume ou telle texture ne convient finalement pas. Des plans modifiés nous sont alors envoyés afin d’effectuer les changements.

14h30-19h00:
Travail sur les modifications. La journée est rythmée entre les envois de rendus et les retours clients (2 en moyenne par jour).

Peut tu nous parler de la 3d dans le monde de l’architecture… 

La 3D au sein du processus de production d’une œuvre architecturale; que ce soit dans la fabrication d’un complexe immobilier entier au simple aménagement d’intérieur est un vrai plus pour les architectes.
Ils disposent d’un outils qui leur permet de visualiser leurs travaux et d’appuyer leur présentation aux clients tout en ayant la possibilité de changer rapidement les éléments (beaucoup plus flexible comme solution que les maquettes en carton plume et les dessins de perspective à la main)
Avec les rendus photoréalistes le client possède une vision concrète du projet ce qui lui permet de décider et valider le travail des architectes plus facilement.
Ce métier a de beaux jours devant lui bien qu’il sera très certainement amené à évoluer, avec notamment l’arrivée du temps réel.